The blacker the berry

« Lorsque la guerre éclate en aout 1914, la vague d’extravagance orientale prend aussitôt fin. La mode se fait plus sobre et s’oriente vers la commodité, le confort et la simplicité, car les femmes doivent apprendre à vivre sans leurs époux et leurs domestique. Les vêtements décontractés, sport et de couleur sombre, considérés comme non convenables deviennent la norme »

La mode de 1900 à nos jours, Harriet Worsley.


« Je n’ai pas toujours aimé le noir. J’ai longtemps cherché à l’éviter. C’était pour moi une couleur bien trop sombre. Parfois commune. Presque triste. Simplement terne.

Ca a ensuite été quelque chose de confortable. Puis de puissant. Car profond et intense. C’est une couleur qui rassure, certes, mais pourquoi ? Je me questionne chaque jour sur le succès du noir. Du moins, en occident. Car ayant grandi en Guinée, le noir n’est pas forcement une couleur de prédilection, notamment chez les femmes. Il doit bien y avoir une raison.

« Pourquoi le noir ? Parce que… » nous dit Soulages.

Le noir se présente comme une évidence. Le noir, dans l’inconscient culturel occidental, semble donc être qui ce rapproche le plus de la vérité, de la perfection dans le beau moderne. Car le noir est complexe. Il n’est pas vraiment. Ce sont ces réactions à l’univers et notamment à la lumière qui le font naître. Lorsqu’il l’absorbe et l’engloutit. C’est un noir profond. Lorsqu’il la réfléchit et la révèle. C’est un noir brillant

Le noir pur n’existe pas. Ni dans la nature, ni dans les couleurs. C’est une abstraction donc. Le noir est absolu. C’est une couleur qui nous dépasse, car nous même ne savons pas pourquoi le noir.

Mais ça  n’a pas toujours été aussi évident. C’est une couleur que l’on ne commence qu’à concevoir et penser après la renaissance où le noir, n’était pas une couleur mais l’absence de lumière. Penser le noir, c’est être en rupture avec le passé. Il me semble que j’ai une piste de réponse.

Le noir, c’est la modernité. »

Des bisous, Aicha et Fathmé.

dsc_0353-copiedsc_0390-33002-pierre-soulages-theredlistPierre Soulaged, Untitled, 1963.

dsc_0193-nbdsc_0199-copie

019-pierre-soulages-theredlistPierre Soulages, Painting, 1963.

img_0393img_0384dsc_0268-nb-2unnamed-4

Publicités